Comment auto-construire sa Tiny House autonome pour 10.000 Euros

- Catégories : Logements insolites

La curiosité l’emporte et vous aimeriez bien savoir comment construire votre propre tiny house ? Cet article de blog est fait pour vous ! Chez Jo-Mel, nous avons construit nous-mêmes nos tiny houses. Nous allons vous livrer nos secrets, nos expériences ainsi que les différentes difficultés que nous avons rencontrées et vaincues !

Nos objectifs lors de la construction de Tiny house autonome

Aux “ temps perchés” nous avons notre bébé ! Une tiny house que nous avons construite nous-mêmes au bord de notre étang. Elle est disponible en location.

Lors de la construction, nous avions deux objectifs :

  1. Qu'elle soit 100% autonome
  2. Prouver que c’est possible pour un petit budget (objectif : max 10.000 €)

En effet, beaucoup de constructeurs de Tiny house proposent majoritairement des Tiny-houses non autonomes avec le besoin de branchement au réseau et souvent à des prix qui découragent la majorité des gens (plus de 50.000 €).

Pour rappel, le but d’une tiny house est de se loger dans des logements plus simples, plus mobiles, plus écologiques et surtout qui soient aussi plus accessibles financièrement. Nous allons vous relater notre expérience d’auto-construction et vous présenterons notre expérience d’autoconstructeur étape par étape.

Les essentiels pour une mini-maison !

La super remorque tiny house

Le choix de la remorque

La remorque représente souvent un budget important pour une tiny house et est aussi source de contraintes (poids / déformation) mais elle ne doit surtout pas être négligée ! N’oubliez pas que votre petite maison repose uniquement sur cette remorque !

Nous avons fait le choix d’une tiny house poid lourd. Cela nous assure que notre tiny tienne en place mais cela implique aussi qu’elle n’est pas transportable sur la route avec un simple permis BE mais que cela nécessite un permis CE ou en agricole sur de courte distance. Comme nous ne comptions pas la transporter en dehors de notre terrain, cela convenait bien à notre contrainte. Néanmoins, en cas de besoin, on peut toujours faire appel à un ami ayant un permis C ;)

Où trouver la remorque ?

On a donc recherché un plateau agricole de 5 ou 6 m via leboncoin.

Bingo nous avons trouvé un lot de 3 remorques + tracteur + fendeuse et godet pour 2.500€ ! Certes, le matériel date de 1960 mais n’est-il pas encore plus écologique de faire de la récup’ plutôt que d’acheter neuf ?

Coup de chance, le plateau -à la base pour faire du bois- nous a été offert par le propriétaire avec le lot !

Nous avons donc commencé l’aventure de l'autoconstruction de mini maison avec un plateau de 5m gratuit. C’est lourd mais tractable avec notre tracteur bien costaud et sans contrainte de poids.

Quelques coups de meuleuse pour retirer les lampes de phare et gyrophare agricole et la base était prête.

Bien sûr cela n’est pas adaptable à tous les projets notamment les personnes n’ayant pas de permis C ou souhaitant beaucoup bouger avec leur Tiny. Mais la majorité des tiny ne bougeant pas beaucoup, on espère que cela donnera des idées à certains ;)

Notre remorque et plateau

Le plancher de la tiny house

Nous avons acheté un lot de 100 madriers d’occasion (avec des vis et clous dedans) pour 200€ via l’agriculteur du champs voisin.

Nous nous sommes servis des madriers pour faire un plancher solide en quadrillage (avec tenon /mortaise) et qui, au passage, rallonge la remorque de 5 à 6 m et l'élargit de 2 à 2,50 m.

Le tout a été solidarisé à la remorque avec des équerres soudées. Chaque interstice entre les madriers nous permettra d’isoler le sol en laine de bois.

Les murs et isolation en laine de bois

Nous avons construit les murs avec des chevrons classiques. Cette fois-ci nous n’avons pas trouvé de récupération et les avons donc achetés tout simplement au magasin de matériaux le plus proche ainsi que la visserie.

Pour ériger le mur droit, au vu de leur poids et sans aucun engin, il nous a fallu de l’huile de coude ! Nous avons eu besoin de 6 personnes pour réussir à lever ce pan de mur.

Nous avons ensuite plaqué les murs avec des planches d’OSB (qui servent en même temps de contreventement) et recouvert le tout d’un pare pluie. Le coût du bois d’ossature a été de 1300€.

Pour la partie isolation nous avons choisi la laine de bois.

Nous avons pu récupérer une petite partie d’un reste de chantier d’un voisin et le reste a été acheté dans des magasins de matériaux naturels.

L’isolation est faite en 200mm pour le sol et le toit et 45mm pour les murs. Nous avons également un pare vapeur pour un total de 1500€.

Les menuiseries

Afin de réduire au maximum les coûts nous avons choisi de partir uniquement sur des dimensions standard.

Tout est fait en menuiserie bois sauf pour la baie vitrée qui est en aluminium pour plus de sécurité. Tout en double vitrage bien sûr.

Le tout a été acheté chez Leroy Merlin pour 1.080€ (baie vitrée + 3 fenêtres rectangulaires et 1 carrée pour la salle de bain).

Le toit de notre mini-maison

Tout de suite après le montage des murs, nous avons décidé de les couvrir pour se protéger au maximum des intempéries… Et oui, nous avons eu la bonne idée de commencer le chantier en hiver ;)

Petit conseil numéro 1 : faites le lorsque le temps est optimal ! Cela vous préservera du stress ainsi que de possibles casses.

Encore une fois nous sommes partis sur une solution simple et efficace : un toit monopente pour éviter les risques de fuites et en tôle pour minimiser le prix.

Le tout acheté chez Leroy Merlin pour 305€.

Conseil numéro 2 : ne pas oublier les échelles… ça sert pour monter un toit ! Mais nous y sommes tout de même arrivés.

Le bardage

Afin de garder l’aspect brut et conserver une harmonie avec la forêt, nous sommes partis sur un bardage en douglas brut de sciage avec écorce.

Cela nous plaisait visuellement et en plus cela était moins cher qu’un joli bardage bien lisse.

Nous avons trouvé le bardage en Belgique chez Gadero pour 1066€. (https://gadero.fr/)

L’autonomie énergétique d’une tiny-house

Notre mini-maison étant en pleine forêt et sans aucun réseau à proximité, il était évident pour nous qu'elle devait être 100% autonome.

L’autonomie en électricité

Pour la partie électrique nous sommes partis sur un KIT solaire de 365w prit chez myshopsolaire pour 1700€ Nous avons réalisé un réseau 12v et un de 230 grâce à un convertisseur victron.

Nous avons choisi ici de ne pas aller à l’économie et de prendre du matériel de qualité de marque victron. Un peu plus cher certes, mais il est essentiel pour nous que cela soit de qualité et que cela tienne des années.

Kit solaire 365W autonome 12V 

  • 1 x Panneau solaire 365W Neon 2 - LG
  • 1 x Batterie solaire 165Ah GEL 12V Victron Energy
  • 2 x Bobine de 10m - Cable qualité solaire 6mm²
  • 1 x Paire de connecteurs MC4 pour câble en 4mm² à 6mm²
  • 1 x Régulateur de charge solaire SmartSolar MPPT 100/30 (12/24V) - Victron Energy
  • 4 x Cosse plate M8
  • 1 x Smart Battery Protect 12V/24V - 65A - Victron Energy
  • 1 x Porte fusible MEGA-fuse - Victron Energy
  • 2 x Fusible MEGA-fuse 32V - 150A - Victron Energy
  • 1 x Câble inter batterie de 0.4 m de 25 mm² - cosse M8-M8
  • 2 x Cosse plate M6 1 x Convertisseur-chargeur 12V/230V Multi 500VA/20-16 Victron Energy

L’autonomie pour la cuisine

Au niveau de l’énergie, nous avons choisi le gaz avec une gazinière classique que nous avons récupérée gratuitement grâce à des amis.

Le frigo lui est un frigo classique branché en 220v. Le choix a été difficile mais finalement l’installation solaire était dimensionnée pour et un petit frigo en 220v coûte beaucoup moins cher qu’un frigo trimixte de caravane qui peut marcher au gaz. (coût 100€) Cela apporte néanmoins une contrainte en hiver ou par jour de mauvais temps : on doit débrancher le frigo la nuit.

L’autonomie pour le chauffage

Nous l’avions pensé au départ au bois avec un petit poêle à bois outbacker de camping. Pour le moment nous avons mis un poêle à pétrole donné par un ami. Nous envisageons toujours de la passer au chauffage bois avec un poêle outbacker que l’on a aussi récupéré. Et oui la récupération est le maître mot des constructions écologiques ! ;)

Intérieur et mobilier de la tiny-house

  • Sur la partie cuisine, nous avons, je l'avoue, craqué sur une cuisine neuve et moderne coloris noire. Nous l’avons achetée chez Leroy Merlin pour 800€. Nous aurions pu ici économiser en partant sur de l’occasion relooker ou récupération.
  • Pour les sols nous sommes partis sur du parquet flottant classique acheté chez Leroy Merlin pour 300€
  • Les murs intérieurs ont été faits en volige et peints en blanc.
  • Le plafond en OSB.
  • Le bac à douche et colonne de douche ainsi que les paroies ont été prises chez Leroy Merlin pour environ 400€
  • Les toilettes sèches ont été fabriquées avec des chutes de bois du chantier.

Une tiny house avec terrasse

Nous avons construit la terrasse avec les madriers ayant servi aussi à la base de la tiny (vu que nous disposions d’ un lot de 100).

Ils ont été goudronnés pour la tenue dans le temps et pour lutter contre l’humidité.

Le goudron a été récupéré gratuitement sur une fin de chantier. Le plancher de la terrasse a été fait avec de la planche de coffrage puis lasuré et enfin goudronné sur la face inférieure. Tout le garde-corps a été réalisé en branche de frêne trouvé sur place.

L’outillage nécessaire à la construction de la Tiny

N'étant pas des professionnels du bâtiment nous n’avions que le strict minimum : nous n'avions ni hangar au sec, ni engin de levage, ni beaucoup d’outils. Mais cela a marché, alors faites vous confiance !

Le matériel que nous avions à disposition :

  • choqueuse / visseuses
  • scie circulaire
  • scie sauteuse
  • tronçonneuse
  • meuleuse
  • ciseau à bois
  • échelles
  • cloueuse / agrafeuse
  • coupe tube
  • fer à souder (arc)
  • niveau
  • petit outillage (tournevis / pinces etc…)

Prix tiny house : le budget total de l’auto-construction

A cela s'ajoute : un peu de dépense de carburant (20km de chez nous pour faire les aller-retour) les repas / boissons pour tout le monde un peu de défraiement pour les amis (gasoil)

Résultat : une Tiny house, certes simple et qui n’a rien de luxueux, mais à notre image. De plus, elle se marie bien avec l’environnement, dispose de tout le confort et le tout pour moins de 10 000€ ! Ce qui était l’objectif de départ :)

Nous vous avons fait ici un petit résumé du budget total arrondi :

Remorque 0€       
Bois2 000€     
Isolation 1 500€
Toit300€
Menuiserie1 000€
Divers visserie200€
Cuisine 800€
Douche / SDB400€
Parquet et mur intérieur 500€
Bradage1 000€
Frigo100€
Gazinière 0€
Outils et consommable 500€
Petit aménagement (rideaux / tringles / accessoires cuisine) 200€
Total8 500€

Les délais de construction de la tiny-house

C’est bien beau mais combien de temps cela nous a pris ? Le tout a été réalisé en une dizaine de week-ends avec une équipe composée entre 3 et 10 personnes à chaque fois. La construction de notre mini maison a commencé en novembre 2020 et a été achevée en avril 2021. Soit environ 20 jours de travail. Pas mal non ?

Les bonus !

Le récapitulatif des fournisseurs

  • https://gadero.fr/
  • https://www.leroymerlin.fr/
  • https://www.materiaux-naturels.fr/
  • https://snc-materiaux.business.site/
  • Le bon coins La récup’ et les copains ! Il ne faut surtout pas négliger ces bons fournisseurs ;)



Le chantier participatif

Tout cela n'aurait bien sûr pas été possible sans l’aide des ami.e.s et du chantier participatif lancé sur Facebook. Un énorme merci à toutes et à tous !

Bienvenue aux “temps perchés”, dans notre tiny house autoconstruite si vous souhaitez vous ressourcer loin de tout…

Partager ce contenu

Gite et yourtes de BANNOST
Yourtes et Tiny des temps perchés